Le monde du football fait ses adieux à Junior Malanda

La Basilique de Koekelberg était presque trop petite pour la cérémonie funéraire en l'honneur de Junior Malanda mardi en fin de matinée, tout près des racines de Berchem-Sainte Agathe de l'ancien joueur du Brussels, d'Anderlecht, de Lille, de Zulte Waregem et de Wolfsburg, qui a perdu la vie dans un accident de la route le samedi 10 janvier à Porta Westfalica dans le nord de l'Allemagne. Il a en effet fallu ajouter des chaises pliantes sur les côtés et finalement, les corridors extérieurs et l'arrière de l'édifice étaient également remplis de gens souvent debout.

Parmi les principales personnalités du monde du ballon rond belge qui a perdu son grand espoir de 20 ans dans des circonstances dramatiques, on citera notamment le président de l'Union Belge François De Keersmaecker, le sélectionneur national Marc Wilmots et l'entraîneur des espoirs Johan Walem, les deux derniers souliers d'Or Thorgan Hazard et Dennis Praet, l'Espoir de l'année Youri Tielemans, le secrétaire-général d'Anderlecht Herman Van Holsbeeck et l'entraîneur Besnik Hasi, ainsi que le Diable Rouge Kevin De Bruyne, équipier du défunt à Wolfsburg, accompagné entre autres du Croate Ivan Perisic (ex-Club Bruges).

L'assistance se composait cependant surtout d'innombrables amis de la communauté africaine dont les chants religieux de douleur mais aussi de joie, ont donné un éclat tout particulier à cette émouvante cérémonie qui a réchauffé les coeurs meurtris.

"Tu es parti de la maison trop vite, et tu as quitté la vie encore plus vite", a déploré son père dans un message. "On mesure déjà l'immense vide que tu laisses derrière toi". "Tu m'avais promis de réussir et tu l'as fait", a dit de son côté sa soeur en pleurs à Junior, "à moi de maintenant te promettre que tout ira bien et que je veillerai sur tout le monde. Je ne sais pas à qui je dois en vouloir, mais je ne t'oublierai en tout cas jamais..."