Plus de 550 emplois supprimés en 2015 chez Infrabel

Les économies imposées par le Fédéral à Infrabel auront un impact négatif sur les cheminots et la qualité du service. L'effectif du gestionnaire d'infrastructure passera ainsi de 12.213 agents équivalents temps plein (ETP) à 11.657 au 31 décembre 2015, soit une perte de 556 postes, ressort-il d'une analyse de la CSC-Transcom relayée mardi dans L'Echo et La Libre Belgique.

Infrabel a réduit son budget 2015 de plus de 170 millions d'euros. Les départs à la retraite ne seront dès lors pas remplacés. Un peu plus de 300 ETP compétents pour la gestion de l'infrastructure et pour la gestion du trafic devraient être recrutés cette année. L'économie réalisée sur le personnel est de 26,1 millions d'euros.

Infrabel va aussi réaliser 73,9 millions d'économies en matière d'exploitation. Selon la CSC-Transcom, c'est surtout le réseau wallon qui payera la facture.

La société gestionnaire assure que les économies imposées par le gouvernement se feront "sans handicaper lourdement les voyageurs". Infrabel conteste le "scénario catastrophe" de la CSC et assure que des budgets exceptionnels seront débloqués en cas de besoins urgents. "La fermeture de lignes n'est absolument pas à l'ordre du jour et ces économies seront réalisées en bon gestionnaire."