Le gouvernement flamand n'exclut pas de nouvelles économies

D’après la ministre flamande du Budget, tous les citoyens du nord du pays devront s’adapter si le redressement économique se fait attendre. Annemie Turtelboom (Open VLD) n’exclut pas des économies supplémentaires. Elle entrouvre par ailleurs la porte à de nouveaux impôts.

"On ne peut jamais exclure de nouvelles économies et de nouveaux impôts", a déclaré la ministre au micro de ‘Villa politica’ (VRT). Annemie Turtelboom (photo) répondait aux questions posées dans le cadre du déficit budgétaire flamand, dont le montant a été dévoilé ce mercredi par le gouvernement.

"Si mi-février nous recevons des chiffres qui indiquent que la croissance économique est faible et que l’inflation baisse, cela aura un impact sur notre budget. Aussi bien en Flandre, qu’au fédéral, à Bruxelles et en Wallonie. Tout le monde devra donc s’adapter", a-t-elle fait savoir.

Annemie Turtelboom a toutefois indiqué qu’elle ne comptait pas prendre les devants avant le contrôle budgétaire, et qu’elle n’annoncera donc "pas encore" de nouvelles mesures. "C’est un débat qu’il faudra mener en interne, mais je n’exclut rien".

La levée de nouveaux impôts serait surprenante de la part des libéraux flamands. Mais la ministre garde espoir : "On peut s’imaginer que l’économie se redresse réellement. Ce serait une aubaine, un vrai luxe", a-t-elle encore commenté.