Anvers lance un fonds de soutien aux films internationaux

Les producteurs de projets cinématographies étrangers qui veulent tourner dans la métropole anversoise pourront solliciter un soutien financier pour un maximum de 100.000 euros. Le "Bonus anversois pour le film" vise à promouvoir la ville portuaire comme décor idéal de tournage.

Depuis 2001, Anvers possède une Cellule urbaine pour le film, qui est chargée d’attirer des productions cinématographiques dans la métropole. Selon les autorités communales, cette cellule réalise du bon travail pour les productions flamandes. Le nombre de demandes d’autorisation de filmer à Anvers, provenant de producteurs belges, a ainsi augmenté d’année en année.

Mais il est plus difficile d’attirer des projets cinématographiques internationaux. Sur les 249 demandes adressées à la Cellule en 2014, seules 20 concernaient des productions internationales.

La création du Bonus anversois pour le film (Antwerp Film Bonus) vise ainsi à attirer davantage de productions belges et étrangères dans la métropole, "qui ont un potentiel international évident". Chaque année, ce nouveau fonds débloquera ainsi 100.000 euros pour soutenir une ou deux production(s) de ce type.

Pour être pris en considération par ce nouveau fonds anversois, un projet cinématographique devra d’abord recevoir le soutien d’autres fonds existants - comme le Fonds flamand pour l’audiovisuel ou Screen Flanders (une mesure économique en faveur du film, lancée en avril 2012 par le ministre de la Culture).

Ce projet de film étranger devra bien entendu être tourné à Anvers et il devra "renforcer la renommée internationale de la ville" portuaire. Enfin, l’économie locale devra pouvoir profiter de la présence des équipes de tournage dans la métropole.