Doel 3 et Tihange 2 à l’arrêt jusqu’en juillet

Les deux réacteurs nucléaires, à l’arrêt depuis mars 2014, ne seront pas relancés avant le 1er juillet, indique Electrabel ce vendredi. Le fournisseur d’énergie espérait à l’origine pouvoir redémarrer les réacteurs situés en Flandre orientale (photo) et province de Liège au début du mois d’avril.

Electrabel indique avoir revu la durée d'indisponibilité des deux réacteurs au 1er juillet 2015 "conformément à ses obligations en matière de transparence". La date avancée jusqu’à présent par l’entreprise était le début du mois d’avril.

"Dans le cadre du processus d'analyse du dossier des cuves de Doel 3 et Tihange 2 (photo), l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire a sollicité un panel d'experts internationaux qui s'est réuni en novembre dernier. Ces experts ont formulé des requêtes et recommandations supplémentaires qu'Electrabel a immédiatement analysées et progressivement traitées au cas par cas. Il en ressort une vue détaillée sur le plan d'action nécessaire pour répondre adéquatement à ces questions", relève la société.

Une nouvelle réunion des experts sera organisée prochainement pour examiner les réponses qui seront fournies au préalable par Electrabel. "Une fois le dossier de justification remis, l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire statuera sur l'autorisation de redémarrage."

Les réacteurs nucléaires Doel 3 et Tihange 2 ont été mis à l'arrêt fin mars 2014 en vue de réaliser des tests supplémentaires sur les cuves de réacteurs, après la découverte de microfissures au cours de l'été 2012.