La RTBF montre des images du GSM d’Abaaoud

La rédaction de la RTBF est en possession du contenu du téléphone portable du djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, recherché par toute l’Europe et qui serait le commanditaire des attentats contre des cibles policières déjoués la semaine dernière en Belgique. On y voit notamment comment, avec un véhicule, Abaaoud traine en Syrie les corps de victimes civiles vers une fosse commune. Un document exceptionnel montré dans l’émission "7 à la Une" de nos collègues de la télévision publique francophone.

Alors qu’il travaillait il y a quelques mois à la frontière turco-syrienne avec un caméraman, un journaliste français est entré en possession du contenu du GSM d’un combattant francophone, qui allait par la suite se révéler être Abdelhamid Abaaoud. Ce document lui a été remis par des sympathisants de l’Armée Syrienne Libre, qui s’oppose au président syrien Bashar al-Assad et est en première ligne contre l’Etat Islamique. Les sympathisants affirmaient avoir subtilisé ces images à un combattant francophone et vouloir montrer ainsi aux Européens que des combattants venaient de leurs pays pour tuer des Syriens.

Ces images ne sont pas des images de propagande, explique la rédaction de "7 à la Une". "Les premières images sont édifiantes de banalité. Des photos de proches, des images de charme, quelques dessins humoristiques… Bref rien d’étonnant, plutôt un inventaire assez classique pour le contenu du GSM d’un jeune Belge. Mais à partir du 7 janvier 2014, les données issues de cet appareil indiquent qu’il cherche à louer des voitures spacieuses et rapides, visiblement pour faire un long trajet".

On ne retrouve pas de photos du périple dans son téléphone mais début février, des clichés montrent qu’il est bien arrivé en Syrie. Des selfies, où on le voit souvent souriant, posant avec d’autres combattants. Un statut Facebook où il se désigne lui-même comme "touriste terroriste" et des photos où il affiche une posture décrite par le journaliste français comme "cruellement désinvolte".

Certains documents présents dans le téléphone portable sont des films de ses amis djihadistes "évoquant leur vision du monde, discutant autour d’un feux de camps ou louant la vie dans la califat. Des rires entre amis combattants djihadistes et une certaine légèreté affichée, qui contraste avec les horreurs perpétrées par les djihadistes sur le territoire syrien".

Mais le GSM contenait aussi des images macabres - que la RTBF a montré partiellement floutées - où Abaaoud et d’autres djihadistes rassemblent des corps de civils syriens dans un village, avant de les attacher à un véhicule pour les trainer ensuite vers une fosse commune dans un champs, tout en criant des insultes. Abaaoud est assis au volant et dirige clairement l’opération, en demandant à un autre djihadiste de filmer la scène.

Voici la séquence complète présentée par la RTBF.

Au lendemain de la diffusion des images par la RTBF, le parquet fédéral a fait savoir qu'il les analyserait s'il en dispose. "Je ne peux pas encore confirmer si elles sont en notre possession ou non", poursuivait la porte-parole du parquet fédéral.

Le parquet fédéral ne souhaite pas non plus communiquer sur le fond du dossier.