Les musulmans belges veulent parler d'une seule voix

Des associations, personnalités et citoyens musulmans de toutes tendances et de tous secteurs se sont réunis pour aboutir à une position forte "contre la radicalisation et pour la citoyenneté". Depuis jeudi, leur déclaration commune, dont l'objectif est de "promouvoir un islam qui nourrit harmonieusement la société et contribue à la cohésion sociale", a été signée par près d'une centaine de partenaires, individus comme associations, rapporte le journal Le Soir mardi.
BELGA/WAEM

L'initiative est venue du collectif musulman "EmBem" (Empowering Belgian Muslims), qui explique avoir mis à disposition un espace de discussion, sans pour autant vouloir en prendre le leadership.

"Il y a certaines choses que l'on a pas voulu voir, des responsabilités que l'on a pas prises pendant des années. On ne peut plus aujourd'hui continuer à s'opposer en interne, nous devons aller au-delà de nos divergences. C'est une question de survie, tant pour nos communautés que pour notre société", explique Michaël Privot, vice-président d'EmBem.

L'Exécutif des musulmans a également signé la déclaration, dont le volet concret porte à travailler de concert sur les solutions à apporter au radicalisme.

Les signataires affirment vouloir travailler ensemble sur un certain nombre de grands points, parmi lesquels "le développement d’une vision commune et à long terme de l’Islam qui permettrait aux musulmans de vivre paisiblement leur croyance en Belgique, en bons termes avec leurs concitoyens".