Un bateau de pêche belge disparu dans la Manche

Au large des côtes du Kent, les recherches ont repris ce jeudi matin pour tenter de retrouver le bateau sous pavillon belge (photo) transportant quatre personnes, dont un Belge, qui a disparu mercredi après-midi. D’après les garde-côtes néerlandais, la probabilité de trouver des survivants est nulle. Avec une température de l’eau de 9 degrés à cette saison, des naufragés ne pourraient survivre dans l’eau que deux heures environ. Les secours français et anglais ont finalement retrouvé deux corps dans l'eau, jeudi après-midi et en soirée: ceux du Belge de 64 ans et d'un Néerlandais de 45 ans, membres de l'équipage du Morgenster.

"Tout porte à croire que le bateau a coulé", indiquait un porte-parole des garde-côtes néerlandais au début de la nuit de mercredi à jeudi. Les recherches se poursuivaient dans la soirée pour retrouver le bateau de pêche Z-85 Morgenster, avec lequel le contact a été perdu à la mi-journée.

Les garde-côtes britanniques ont déployé deux bateaux de sauvetage et deux hélicoptères pour retrouver le navire. La France a également envoyé un hélicoptère sur les lieux et plusieurs bateaux de pêche se sont joints à l'opération. Pendant la journée, un sonar devait aussi être utilisé pour faire des recherches sous l’eau.

Le dernier signal du bateau de pêche sous pavillon belge a été intercepté vers 14h45, mercredi. Il y avait quatre personnes à son bord. Le capitaine et un marin ont la nationalité néerlandaise. Les deux autres membres d'équipage sont un Belge et un Portugais.

Jeudi après-midi, un bateau de sauvetage français a sorti une dépouille de l'eau à quelque 17 kilomètres au large de Boulogne-sur-Mer. Plus tard dans la soirée, un bateau de sauvetage anglais a repêché un autre corps.

Les garde-côtes néerlandais ont ensuite confirmé qu'il s'agissait bien des dépouilles du Belge de 64 ans et d'un Néerlandais de 45 ans qui travaillaient à bord du Morgenster. Aucune trace n'avait encore été retrouvée d'un Néerlandais de 29 ans et du Portugais de 48 ans qui se trouvaient également à bord du bateau de pêche belge disparu.