Un quart de nouveaux Belges en moins

Si l’on en croit les chiffres du ministre de la Justice Koen Geens transmis à la députée Carina Van Cauter (Open VLD), la nationalité belge a été accordée l’an dernier à 25% d’étrangers en moins qu’en 2013. Cette diminution fait suite à la suppression de la loi d’acquisition rapide de la nationalité, aussi baptisée en néerlandais "snel-Belg-wet".

L'an dernier, la nationalité belge a été accordée à 25.738 étrangers, contre 33.969 étrangers en 2013, indiquait la députée Carina Van Cauter (photo) ce jeudi matin, dans l’émission "De Ochtend" de la VRT, sur base des chiffres fournis par le ministre de la Justice, Koen Geens.

Cette diminution d’environ 25% fait suite à la suppression, en 2013, de la loi baptisée "snel-Belg-wet" - la loi d’acquisition rapide de la nationalité - indiquent les quotidiens flamands De Morgen et Het Laatste Nieuws.

D’après la député libérale flamande, ces chiffres démontrent que le durcissement des conditions d'accès à la nationalité belge en termes de séjour, de connaissance de la langue et d’emploi n'empêche pas les étrangers de devenir Belges, mais leur permet de "mieux s'intégrer" avant d’obtenir la nationalité.

Jasper Jacobs