Une centaine d’écoliers en visite avec Vandeput à Auschwitz

Des adolescents de 16 à 18 ans issus de douze écoles néerlandophones et francophones du pays sont arrivés ce jeudi en Pologne pour une visite commémorative, en compagnie du ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau libéré il y a exactement 70 ans.
Copyright 2015 Demotix, all rights reserved.

Cette visite de mémoire et d'hommage aux victimes du régime nazi intervient deux jours après la commémoration du 70e anniversaire de la libération d'Auschwitz, par l'armée soviétique, le 27 janvier 1945. Une cérémonie à laquelle assistaient notamment, mardi, le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique.

Des membres de l'institut des vétérans IV-INIG, ainsi qu'un ancien déporté d'Auschwitz Paul Sobol - qui faisait partie du dernier convoi de Juifs déportés depuis la caserne Dossin (photo) à Malines - complètent la délégation belge en Pologne.

Les élèves francophones et néerlandophones âgés de 16 à 18 ans et leurs accompagnants visiteront le camp souche d'Auschwitz, immortalisé par le célèbre portique métallique portant la mention "Arbeit macht frei", ainsi que le camp d'extermination et d'internement de Birkenau.

Ce voyage commémoratif est une initiative conjointe de l'Institut des Vétérans-INIG et de la Défense, et est organisé chaque année depuis plus de dix ans. Durant la Seconde Guerre mondiale, environ 1,3 million de personnes ont été déportées dans ce camp de la mort. Et environ 1,1 million de personnes, dont 1 million de Juifs provenant de toute l'Europe, y ont été exterminées, la plupart dans les chambres à gaz.

En Belgique, 25.835 personnes ont été déportées - entre le 4 août 1942 et le 31 juillet 1944 - depuis Malines vers Auschwitz. A la fin de la guerre, à peine 1.240 Juifs sont revenus en Belgique, soit moins de 5% de ceux qui avaient été déportés.