"Des sanctions très lourdes pour les auteurs de fausses alertes à la bombe"

Invité de l'émission "De ochtend" sur la VRT, ce vendredi, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) a lancé un avertissement à tous les mauvais plaisants, auteurs de fausses alertes à la bombe. "Les sanctions seront très sévères. Nous allons les rechercher et lorsque nous les aurons trouvés ils seront punis sévèrement".

Depuis que les autorités ont décidé de rehausser le niveau de la menace terroriste à 3, les fausses alertes à la bombe se multiplient dans notre pays. Pas moins de 40 en quelques semaines. Toutes ces alertes étaient heureusement fausses mais elles mobilisent à chaque fois les forces de l’ordre et cela coûte très cher. Souvent ces fausses alertes occasionnent aussi des perturbations dans la vie de tous les jours, puisque certains services à la population doivent être interrompus.

Ainsi mardi, le Palais de Justice de Bruxelles a été paralysé suite à une fausse alerte à la bombe.

"Je voudrais prévenir ces mauvais plaisants que les sanctions prévues sont très sévères" a déclaré Jan Jambon lors de l’émission De ochtend, sur la VRT-radio.

"Lorsque vous lancez une fausse alerte à la bombe, tout un dispositif est déclenché. Cela coûte énormément d’argent. Nous allons tout faire pour retrouver ces personnes et aussi les punir. Les peines vont jusqu’à deux ans de prison.

"'J'appelle les gens qui veulent se livrer à ce genre de mauvaises plaisanteries à réfléchir deux fois et de faire preuve de respect pour la société" a encore déclaré Jan Jambon.