Delhaize supprimera 700 emplois de moins que prévu

La direction de Delhaize et le front commun syndical sont parvenus à s'entendre sur un projet d'accord, lundi soir, dans le cadre du plan de transformation du groupe. Celui-ci prévoit le départ volontaire ou l'octroi d'un régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC) pour 1.800 personnes, en lieu et place des 2.500 licenciements mis sur la table en juin dernier par la direction.

Les parties se sont entendues pour qu'il n'y ait aucun licenciement sec et que 10 magasins, au lieu des 14 initialement annoncés, ne soient plus gérés en gestion propre ou ferment leurs portes.

Les magasins de Diest, Herstal, Tubize et Dinant continueront donc à être exploités sous forme intégrée. Pour les autres (Aarschot, Berlaar, Eupen, Genk, La Louvière, Lommel, Oude Vest (Termonde), Turnhout et celui de l'avenue Emile Verhaeren à Schaerbeek), la direction cherche un repreneur potentiel. Seul le supermarché Delhaize de Courtrai Ring fermera définitivement ses portes.

L'accord prévoit le départ volontaire ou l'octroi d'un régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC) pour 1.800 personnes, en lieu et place des 2.500 licenciements mis sur la table en juin dernier par la direction, précise le syndicat.

Les employés dont le poste disparaît dans le cadre de la nouvelle organisation des magasins obtiendront également la garantie de retrouver un poste équivalent, avec maintien de leur salaire. Des cellules d'accompagnement paritaires seront mises en place afin de mener à bien la nouvelle organisation du groupe.

D’après la direction la direction de Delhaize, ce projet d'accord contribuerait à assurer l'avenir du groupe après huit mois d'incertitudes.

Une convention collective fin février ?

Si le projet d'accord est approuvé par toutes les parties, il sera converti en convention collective de travail (CCT) qui devrait être signée le 23 février prochain, a indiqué mardi matin la direction du groupe de distribution.

"Les syndicats présenteront le projet d'accord à leur base et il sera également soumis au conseil d'administration de Delhaize Group. Si toutes les parties marquent leur assentiment, le projet d'accord sera officiellement converti en Convention Collective de Travail, qui pourrait être signée le 23 février 2015", a précisé le groupe dans un communiqué.