Les membres de Sharia4Belgium fixés sur leur sort ce mercredi

La lecture du jugement a débuté mercredi matin au tribunal correctionnel d'Anvers dans le cadre dans le cadre du procès pour terrorisme à charge du groupuscule islamiste Sharia4Belgium. Les mesures de sécurité ont été renforcées.

Au total, 45 prévenus comparaissent dans le procès pour terrorisme à charge du groupuscule islamiste Sharia4Belgium qui s'est ouvert le 29 septembre 2014. Ils sont poursuivis en tant que leaders d'un groupement terroriste ou pour avoir pris part aux activités de ce groupe.

Six membres de l'organisation dont Fouad Belkacem et Jejoen Bontinck sont présents à l'audience. Un autre membre est représentée par son conseil. Des membres des familles et des amis des prévenus ont aussi fait le déplacement, comme Dimitri Bontinck et la compagne de Jejoen Bontinck.

Le tribunal correctionnel ne voit aucune raison de rouvrir les débats dans le procès. Les avocats de Houssien E. avaient introduit une requête en ce sens, après les déclarations faites dans les médias par Dimitri Bontinck, le père de l'ancien combattant belge parti en Syrie, Jejoen Bontick.

Les mesures de sécurité ont été renforcées mercredi. Un hélicoptère de la police est positionné au-dessus du palais de justice d'Anvers et la police est présente en nombre.

Des agents en uniforme lourdement armés et des policiers en habits civils ont pris position aux abords de l'édifice.

Le passage au détecteur de métaux est obligatoire pour pénétrer dans le bâtiment. Un entrée spécifique est prévue pour les journalistes, qui doivent être en possession de leur carte de presse.

La police contrôlait à nouveau les identités à l'entrée de la salle d'audience.