Un écolier sur six ne parle pas néerlandais à la maison

Le nombre d’élèves qui ne parlent pas néerlandais à la maison a augmenté de 36% en cinq ans. C’est le cas d’un enfant sur six dans l’enseignement primaire, et de un sur dix dans le secondaire, rapporte le quotidien Het Laatste Nieuws sur base des chiffres de la ministre flamande de l’Enseignement Hilde Crevits (CD&V) pour l’année académique 2013-2014.

La ministre répondait à la question de la députée Barbara Bonte (Vlaams Belang). Sans grande surprise, le phénomène touche plus fortement le Brabant flamand où 22,5% des élèves de l’enseignement primaire et 14,6% des élèves de l’enseignement secondaire ne parlent pas néerlandais chez eux.

Suivent ensuite Anvers (19,6% du primaire et 13,6% du secondaire), la Flandre orientale (respectivement 14% et 10,5%) et le Limbourg (13,5% et 9,1%). La Flandre occidentale ferme la liste avec 8,9% d’écoliers ayant une autre langue maternelle que le néerlandais en primaire, pour 6,18% en secondaire.

Les chiffres sont encore plus élevés dans l’enseignement flamand à Bruxelles où 70,4% des élèves des écoles primaires parlent une autre langue que le néerlandais avec leurs parents. Dans le secondaire, le pourcentage atteint les 60,6%. C’est près de 10% de plus qu’il y a cinq ans.