"Peut-être quitter temporairement l’équilibre budgétaire ?"

Dans une interview accordée au journal dominical "De Zondag", la ministre flamande de l’Environnement et de l’Agriculture, Joke Schauvliege (CD&V), est le premier membre du gouvernement Bourgeois à suggérer ouvertement de s’écarter temporairement de l’objectif d’équilibre budgétaire.

Le principe de l'équilibre budgétaire figure pourtant noir sur blanc dans l'accord du gouvernement flamand et a été présenté comme un des aspects fondamentaux de la tripartite N-VA, CD&V, Open VLD qui est à la tête de la Flandre depuis les dernières élections. Entretemps, il est néanmoins apparu que l'exercice budgétaire 2015 s'avèrera plus ardu que prévu, dans la lignée de ce qu’a été l’exercice 2014.

Les paramètres économiques s'annoncent moins favorables qu'initialement espérés dans le nord du pays, et afficher un parfait équilibre lors du prochain contrôle budgétaire anticipé demandera à la Flandre de fournir de gros efforts. Il est question, selon les propos tenus cette semaine par le député et chef de groupe CD&V Koen Van den Heuvel, d'un montant de 500 millions d'euros.

La ministre du Budget, Annemie Turtelboom (Open VlLD, n'a elle pas voulu citer de chiffre quant à l'effort à réaliser, mais admet également que le contrôle budgétaire "sera un exercice difficile" et qu'il nécessitera de "nouvelles économies".

"Oser envisager une autre piste"

"La priorité de mon parti (le CD&V) est claire: il serait inacceptable de demander davantage d'efforts aux citoyens", indiquait Joke Schauvliege au journal "De Zondag". "Peut-être devrions-nous momentanément quitter l'objectif d'un budget en équilibre? A un certain moment, c'est une piste qu'il faut oser envisager. Il faut garder suffisamment d'oxygène que pour investir. On peut se détruire en économisant", a ajouté la vice-ministre-présidente du gouvernement flamand.

Dans une première réaction à l’interview de la ministre Schauvliege, le cabinet du ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA, photo) a fait savoir que le contrôle budgétaire pour 2015 était en pleine préparation. "Toutes les discussions à ce sujet seront menées au sein du gouvernement, comme cela se doit",