"Ce film doit disparaître rapidement de l’internet"

L’Université d’Anvers (UA) envisage une action en justice contre les réalisateurs d’un petit film pornographique néerlandais, dont certaines images montrent clairement le logo de l’université. Cette dernière souligne n’avoir jamais donné son accord à l’utilisation du logo et ne veut pas être associée à de la pornographie. Si un arrangement ne peut être trouvé rapidement avec les réalisateurs, pour que le film soit retiré de l’internet, l’UA portera plainte en justice.

Le film court, diffusé sur un site pornographique néerlandais, est intitulé "La petite salope belge Cloe de Flandre". Le caméraman a fixé rendez-vous à Cloe sur le campus Groenenborger de l’Université d’Anvers. La jeune femme se présente comme étudiante.

"Aucune autorisation de filmer sur le campus n’a été introduite", déclare formellement le porte-parole de l’UA, Peter De Meyer. "Et si pareille demande nous était parvenue, nous aurions refusé", précisait-il à la rédaction de la VRT. "Nous ne voulons pas que notre université soit associée à des films pornographiques".

L’Université anversoise promet de réagir. "Nous allons d’abord demander aux réalisateurs de retirer le film de l’internet. S’ils ne s’exécutent pas, nous lancerons une procédure en justice", précise le porte-parole.