Radicalisation: Jambon pour plus de coopération avec les Etats-Unis

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon a proposé jeudi, lors d'un sommet à Washington contre la violence extrémiste, une meilleure coopération avec les Etats-Unis pour développer un contre-discours vis-à-vis de la radicalisation.

Le ministre a ainsi souligné la solution que constituent à ses yeux des mesures qui dépassent la seule réponse sécuritaire et la répression.

"Les jeunes doivent apprendre les valeurs de la société démocratique", a-t-il ajouté, soulignant le rôle primordial que joue la Belgique dans la politique européenne développant la contre-propagande à l'égard des candidats au départ pour combattre en Syrie.

L'Union européenne a débloqué un million d'euros pour ce projet qui vient de démarrer à Bruxelles, avec le soutien de spécialistes britanniques. "Nous voulons identifier les éléments radicaux de notre société, les suivre dans leur usage des médias et les toucher par des messages qui donnent du sens", a commenté M. Jambon.

La problématique étant mondiale, le ministre a réclamé davantage de coopération à cet égard. "Je tends la main aux Etats-Unis pour coopérer sur la contre-propagande et la prévention du radicalisme", a-t-il dit.