Peeters veut maintenir l'exemption pour les chômeurs soignant un proche

Le ministre fédéral de l'Emploi Kris Peeters (CD&V) va proposer une nouvelle mesure au gouvernement visant à maintenir "l'exemption de recherche d'emploi pour raisons sociales et familiales" pour les demandeurs d'emploi soignant un proche ou un enfant gravement malade, l’information est publiée samedi dans le quotidien De Standaard et a été confirmée à la VRT.
Nicolas Maeterlinck

A peine rentré de vacances, le ministre a fait face à de vives critiques, vendredi, après les révélations dans la presse de sa mesure d'économie visant à supprimer la dispense de disponibilité pour le marché de l'emploi des chômeurs qui aident un proche malade ou handicapé.

Samedi, il a confirmé aux deux quotidiens flamands qu'il proposerait une nouvelle mesure au gouvernement visant à maintenir l'exemption pour les demandeurs d'emploi soignant un proche ou un enfant gravement malade. Le besoin d'assistance devant être attesté par un professionnel de la santé.

Peeters va-t-il dès lors à l’encontre de l’accord gouvernemental ?

"J’ajoute quelque chose à l’accord gouvernemental, je vais d’abord rencontrer mes deux collègues des gouvernements régionaux ainsi que les organisations de personnes qui s’occupent de malades et ensuite j’irai soumettre ma proposition au gouvernement fédéral" a déclaré Kris Peeters.

Les demandeurs d'emploi devront toutefois apporter la preuve par un certificat médical que le proche ou l’enfant qu’ils soignent est vraiment malade.

"C’est un changement par rapport à l’ancien système ajoute le ministre. Anciennement c’était le directeur de l’ONEM qui devait établir qu’il y avait des raisons sociales ou familiales suffisantes. Kris Peeters ajoute que les anciennes règles restent d’application pour les chômeurs qui bénéficient déjà de l’exemption de recherche d’emploi.