Un premier refuge pour hommes battus en Belgique

Dès le mois de mars, les hommes victimes de violences familiales extrêmes pourront se réfugier dans une maison qui ouvrira ses portes dans la région de Malines (en province anversoise). Ce type de refuge existe de longue date pour les femmes, mais pas encore pour les hommes dans notre pays, précise le quotidien De Morgen.

Le phénomène des hommes battus reste encore un tabou dans notre société. Pourtant, Un homme sur vingt était victime de violences conjugales l'an dernier en Belgique, pour une femme sur dix. C’est ce que révèlent les statistiques du Steunpunt Algemeen Welzijnswerk (l’antenne pour le Bien-être général).

Les hommes peuvent être victimes de violences de leur partenaire, mais aussi de membres de leur famille (parfois dans un contexte large). "Il s’agit par exemple d’hommes qui ont une partenaire qui appartient à une autre communauté religieuse, alors que la famille avait voulu arranger un mariage avec un partenaire de la même croyance", explique Yolanda Switten du Centre pour le Bien-être général.

Les hommes homosexuels sont aussi parfois confronté à des violences familiales.

Une première maison de refuge ouvrira donc ses portes le mois prochain, en région malinoise, à l’attention des hommes victimes de violences conjugales ou familiales. Cette première pour la Belgique ira de pair avec un accompagnement psychologique adapté aux victimes.

"Les refuges traditionnels pour hommes sont destinés aux sans-abris. Dans le refuge qui sera créé prochainement, il s’agira d’offrir aux victimes masculines un lieu de sécurité et de combattre la violence familiale", explique Helen Blow du Centre pour le Bien-être général.

Situé à un endroit tenu secret, le refuge malinois comprendra deux appartements, dans un premier temps. "Il faudra voir si c’est suffisant", explique-t-on. Le ministre flamand pour le Bien-être, Jo Vandeurzen (CD&V), souligne que "le problème des hommes battus est un thème d’importance capitale, mais il n’est pas toujours possible d’en parler".