La moitié des ouvriers de la construction sont étrangers

L’an dernier, plus de 100.000 salariés d’origine étrangère étaient actifs dans le secteur de la construction en Belgique, alors qu’ils n’étaient que 24.000 en 2007. Le secteur emploie 200.000 personnes au total. Les chiffres de l’Office national de la sécurité sociale (ONSS) sont relayés ce lundi par le quotidien Le Soir. Ils ne tiennent pas compte des indépendants cependant.

En 2007, quelque 23.962 salariés étrangers officiaient dans le secteur de la construction, alors qu’ils étaient 101.172 à être venus prester en Belgique en 2014. C’est donc une augmentation très importante en 7 années de temps, comme l’indiquent les chiffres fournis par l'Office national de la sécurité sociale (ONSS), relayés ce lundi par le journal Le Soir.

Le secteur du bâtiment compte actuellement un total de 200.000 employés. Ces chiffres ne tiennent cependant pas compte des travailleurs indépendants dans la construction.

On observe une croissance particulièrement importante de ces travailleurs détachés en 2013 et 2014. Sur ces deux dernières années, leur croissance annuelle s'élève ainsi à 25.000 unités.

Ce sont les Pays-Bas qui envoient le plus d'ouvriers détachés, avec plus de 62.586 ouvriers travaillant en Belgique. La Pologne arrive en deuxième position de ce classement, avec 43.418 ouvriers. Les pays limitrophes (Allemagne, France et Luxembourg) complètent le top 10, avec les pays de l'Est (Roumanie et Hongrie) et le Portugal.

A noter aussi qu’en 2007, on recensait 1.042 faillites dans le secteur de la construction. En 2014, ce chiffre est passé à 2.030 faillites.