"Montrer aux jeunes qu’un métier technique est passionnant"

Quelque 2.400 élèves d’écoles primaires et secondaires flamandes passent ce mardi dans une petite ou moyenne entreprise. Grâce aux "Techclass", l’Union des entrepreneurs indépendants Unizo veut montrer aux jeunes à quel point un métier technique peut être passionnant et les encourager à se diriger volontairement vers l’enseignement technique.

"Le choix des études détermine en grande partie l’endroit où l’on se retrouvera plus tard en tant qu’employé ou travailleur. A l’heure actuelle, trop peu de jeunes choisissent encore consciemment une formation technique. Et pourtant, les formations techniques offrent un large éventail de possibilités pour la vie professionnelle", souligne Karel Van Eetvelt, le patron de l’Unizo.

Van Eetvelt (photo) s’est lui-même rendu ce mardi matin avec les écoliers de l’Athénée royal technique de Brasschaat (province anversoise) chez Inarti à Tisselt, près de Willebroek. Cette entreprise est spécialisée dans l’automatisation industrielle.

L’Union des entrepreneurs indépendants espérait que plus de 2.400 écoliers se rendraient ce mardi dans l’une des 110 petites et moyennes entreprises des cinq provinces de Flandre qui prenaient part à l’initiative "Techclass". Cette dernière s’inscrit dans le plan d’action du gouvernement flamand pour vulgariser et rendre plus populaires auprès des jeunes les sciences, les technologies, les mathématiques et l’ingénierie.

Nicolas Maeterlinck