Période difficile en vue pour Volvo Gand

Volvo Gand a été longtemps le fleuron de l’industrie automobile en Belgique, mais même-là des difficultés surviennent. Durant les prochaines années, l’usine devra avoir recours en masse au chômage économique. Le constructeur automobile suédois Volvo Cars appartient depuis 2010 au groupe chinois Geely.

La mauvaise nouvelle a été révélée par le magasine automobile britannique Top Gear. A l’avenir, l’usine gantoise ne produira plus que des modèles de la gamme 40 : une berline, un break et un SUV. La production des modèles S60 et XC60 auront lieu en Suède et en Chine.  

L'avenir de l'usine Volvo à Gand est garanti grâce à la production des XC40, mais l'entreprise devra s'adapter à la nouvelle ligne de production au prix d'une transition longue et de coûts relativement importants en termes de chômage économique.

"Cette période pourrait durer des années", indique mercredi le CEO de Volvo Cars Hakan Samuelsson dans un entretien accordé au quotidien De Tijd.

L'entièreté de la gamme des modèles actuels de Volvo doit être renouvelée au cours des quatre prochaines années. Gand se concentrera sur la série des modèles 40 pour l'Europe.

"La série XC60 sera fermée et il faudra démonter la ligne de production pour en remonter une autre. Je pense que nous n'aurons pas de gros problèmes et que nous avons les outils en Belgique pour gérer cette situation. Avec notamment ces systèmes permettant d'adapter les horaires de travail", précise Hakan Samuelsson.

Geert Bourgeois promet une aide

Ce n’est pas la première fois que Volvo, qui emploie 5.500 personnes à Gand fait appel au chômage économique mais cette fois l’impact sera beaucoup plus important, la moitié des véhicules qui sortent des chaînes de montage de Gand sont des XC60. Le ministre-président flamand Geert Bourgeois promet une aide afin d’offrir une formation supplémentaire aux travailleurs durant cette période difficile.