Un bébé flamand sur dix est trop gros à la naissance

Un bébé sur dix est en surpoids à la naissance, en Flandre. D’après des études de l’Université catholique de Louvain (KU Leuven), le poids du bébé à la naissance est souvent lié au poids de sa mère.
AMELIE-BENOIST / BSIP

Les scientifiques considèrent un poids de 4 kg à la naissance comme excessif par rapport à la moyenne. Les chiffres du Centre d’études sur l’épidémiologie périnatale (SPE) montrent qu’en 2013, de 9,5 % des nouveau-nés flamands étaient trop gros. En 1999, la première année que le SPE recueillait les données, ils étaient 8%.

Il y a plusieurs causes au surpoids des nourrissons. Le poids de la mère joue un rôle important. Les femmes ayant un indice de masse corporelle (IMC) de 30 ou plus courent plus de risque d’avoir un bébé en surpoids.

Les femmes qui prennent trop de kilos superflus durant la grossesse risquent aussi de mettre au monde un bébé en surpoids. Une femme ayant un IMC en dessous de 25 peut prendre de 12 à 16 kilos. Une femme obèse ne pourra prendre que de 5 à 9 kilos. Mais des facteurs génétiques à la fois, de la mère et du père, peuvent aussi jouer un rôle.

Problèmes à la naissance

Un bébé en surpoids peut causer des problèmes à la naissance comme par exemple la dystocie des épaules qui survient plus souvent lorsque le bébé est gros. Les épaules du bébé sont trop larges et cela provoque des difficultés. Dans des cas exceptionnels, le bébé peut ne pas obtenir suffisamment d'oxygène et mourir pendant l'accouchement. Les bébés en surpoids nécessitent aussi souvent un césarienne.

Risques de surpoids

Les bébés qui sont en surpoids à la naissance courent un risque plus élevé d'obésité ou de développer un diabète lorsqu’ils seront plus âgés. Mais ce risque est réversible, estiment les chercheurs de la KUL "en apprenant aux enfants à mener une vie saine".