Dix ans de prison pour une séance mortelle d’exorcisme

Un guérisseur musulman, jugé coupable de la mort d’une jeune femme de 18 ans après une séance d’exorcisme, a été condamné à dix années de réclusion. Les parents de la victimes ont chacun écopé de cinq années de prison avec sursis.

Les faits remontent à octobre 2010. Une jeune Marocaine de 18 ans avait trouvé la mort après une séance d’exorcisme de trois jours.

Les parents de la victime avaient fait appel au guérisseur car selon eux, leur fille souffrait de troubles alimentaires et était possédée par le diable. Mais d’après ses amis, la jeune femme avait avoué qu’elle était lesbienne. Ses parents voulaient dès lors "la guérir".

Lors du rituel de désenvoûtement, qui s’est tenu à Anvers dans le domicile de la famille, la jeune femme a notamment été aspergée d’eau bouillante. Elle a ensuite succombé à ses blessures.

Le guérisseur a été condamné par le tribunal d'Anvers à dix ans de réclusion. Son avocat a d’ores et déjà annoncé qu’il allait très probablement faire appel. De leur côté, les parents ont chacun écopé de cinq années de prison avec sursis.