L’opéra flamand d’Anvers devient monument protégé

Le gouvernement flamand a décidé ce vendredi de reconnaître l’Opéra flamand d’Anvers comme monument protégé. Cette reconnaissance doit notamment permettre une nouvelle rénovation du bâtiment, situé non loin de la gare centrale dans la métropole, avec l’aide de subsides.

L’Opéra flamand regroupe en fait les maisons d’opéra d’Anvers et de Gand (Flandre orientale), qui ont fusionné en 1981 pour rassembler leurs moyens financiers afin de faire des productions qui sont présentées alternativement dans l’une puis l’autre maison. Cette fusion a aussi, au fils des décennies, permis une rénovation des bâtiments prestigieux. Les deux maisons sont placées depuis 2009 sous l’intendance d’Aviel Cahn.

Le gouvernement flamand a décidé ce vendredi d’octroyer à l’opéra d’Anvers le statut de monument protégé. "Pareille reconnaissance est importante parce que le monument est alors protégé et on peut faire appel, pour toute une série d’investissements, à des subsides", expliquait l’échevin anversois de la Culture, Philip Heylen (CD&V), à Radio 2 Antwerpen (VRT).

D’après l’échevin, il sera ainsi possible d’investir encore davantage pour une nouvelle rénovation de la maison anversoise. "Elle rayonnera encore davantage de l’intérieur et de l’extérieur", précisait Heylen (photo d'archives).

L’intérieur de l’opéra d’Anvers avait déjà été rénové en profondeur il y a une dizaine d’années. Ces prochaines années, ce sera au tour du toit et de la façade de subir une remise à neuf.