Un cache-cache géant dans la gare d’Anvers?

La gare centrale d’Anvers sera-t-elle un énorme espace désolé lors de la grève du 22 avril prochain? Rien n’est moins sûr. Alors qu’une importante action syndicale est annoncée ce jour-là, certains semblent vouloir tirer profit du gigantesque terrain de jeu qui s’offre à eux. Une page Facebook intitulée "cache-cache à la gare d’Anvers" a été récemment ouverte. Plus de 5.000 personnes ont d’ores et déjà annoncé qu’elles seraient de la partie.

Un jeune étudiant Anversois de 21 ans, désirant garder l’anonymat, est à l’initiative de cet appel sur Facebook. "Le but est d’organiser une action ludique de protestation contre les syndicats. Les grèves sont exagérées et n’aident en rien, au contraire. Il y en a déjà eu tellement et ce n’est pas une solution pour aboutir à des mesures concrètes", indique le jeune homme.

Depuis le lancement de l’évènement sur le réseau social, plus de 5.000 personnes ont annoncé vouloir y participer. L’idée serait de profiter de l’espace, et de l’absence de trains, de contrôleurs et de passagers pour s’adonner aux joies de la petite enfance.

Face au succès de la page Facebook, l’initiateur a toutefois indiqué qu’il allait à terme probablement se distancier de l’évènement et l’annuler, ne pouvant assurer la sécurité d’une grande foule. Certains candidats ont toutefois déjà annoncé qu’ils reprendraient le flambeau afin que l’action ait bien lieu.

De son côté, la SNCB a indiqué qu’un tel évènement était possible, mais que certaines conditions devaient être respectées. "Jouer dans les galeries ne pose pas problème, mais dans une gare, il y a des rails et des dispositions de sécurité. Les visiteurs doivent en tenir compte", a souligné le porte-parole Bart Crols.