Augmentation du nombre de tués sur les routes en Flandre

336 personnes ont été tuées l’an dernier sur les routes en Flandre, soit 18 de plus qu’en 2013. Le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) plaide pour une réforme de la formation à la conduite, une augmentation des radars tronçons et l’instauration du permis à points.

Selon le dernier baromètre de la sécurité routière de l'IBSR, le nombre de tués a légèrement baissé dans notre pays en 2014, atteignant un nouveau plancher historique. On observe toutefois des différences notables en fonction des Régions, ainsi le nombre de tués a augmenté en Flandre mais a baissé en Wallonie et à Bruxelles.

Tués sur place

Comme c'est le cas depuis 2011, la Région wallonne a encore enregistré une diminution du nombre de tués sur place en 2014 (de 288 à 262, soit - 9,0%). La tendance est également favorable dans la Région de Bruxelles-Capitale. Après deux années d'augmentation, cette Région a de nouveau atteint en 2014 son résultat le plus bas (17 tués sur place contre 21 en 2013).

La situation est nettement moins positive en Flandre, seule Région où le nombre de tués sur place a augmenté (de 318 à 336, soit + 5,7%).

Accidents corporels et blessés

L'évolution du nombre d'accidents corporels (+ 1,3%) et de blessés (+ 1,2%) en Région wallonne s'est rapprochée de la moyenne belge. La tendance à la hausse est un peu plus nette dans la Région de Bruxelles-Capitale: tant le nombre d'accidents corporels que le nombre de blessés sont en hausse (respectivement + 3,3% et + 3,9%).

La Région flamande est la seule où les nombres d'accidents corporels (- 0,4%) et de blessés (- 0,7%) n'ont pas augmenté.

Poids lourds

La tendance la plus préoccupante concerne les accidents impliquant des poids lourds: le nombre de tués sur place a augmenté de 84 à 121 (+ 37). Par contre, le nombre de tués chez les motards et dans les accidents impliquant des camionnettes a considérablement chuté (respectivement de 91 à 66 (- 25) et de 75 à 53 (- 22)).

Accidents corporels et blessés

La plus forte augmentation du nombre d'accidents corporels est observée chez les cyclistes (+ 8,5%). On note également une augmentation chez les motards (+ 3,8%) et les poids lourds (+ 2,7%). Les autres catégories d'usagers étudiées dans ce baromètre de la sécurité routière ont, par contre, connu une légère diminution du nombre d'accidents corporels et atteint ainsi un niveau plancher record: les cyclomotoristes (- 3,2%), les camionnettes (- 2,3%), les voitures (- 1,3%) et les piétons (- 0,9%).

Baisse du nombre d'accidents impliquant des jeunes

Parmi les tendances positives du baromètre de l'IBSR notons la baisse du nombre d'accidents corporels impliquant de jeunes automobilistes (18-24 ans): - 6,0% par rapport à 2013 (soit un niveau plancher record de 7949 accidents). C'est surtout les nuits que la diminution est la plus notable (de 121 à 84 tués, soit - 37).

Ben Weyts plaide pour le permis à points

Pour le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts on a atteint à présent le point culminant. "Ou bien on se contente du statu quo ou bien on fait quelque chose, mais alors il faut le faire avec courage et prendre des mesures structurelles" déclare-t-il.

Il fait ainsi référence à une réforme de la formation à la conduite, une augmentation des radars tronçons et à l’instauration du permis à points.

"En ce qui me concerne, l’élément essentiel est le permis à points qui apporterait un changement des mentalités. Son instauration, à l’étranger, sous n’importe quelle forme, a montré qu’il conduisait à une diminution de 20% du nombre de tués sur les route. Son instauration est donc une évidence".