Début du contrôle budgétaire pour l'équipe Michel

Le conseil de cabinet restreint s’est réuni ce vendredi soir pour examiner les chiffres du futur contrôle budgétaire. Les ministres du gouvernement Michel vont faire une première évaluation des efforts à consentir.

Le comité de monitoring, qui rassemble de hauts fonctionnaires de l'administration fédérale, a chiffré jeudi à 1,2 milliard d'euros l'effort supplémentaire que devra consentir le fédéral et la sécurité sociale afin de maintenir l'objectif défini par le gouvernement d'améliorer le solde structurel de 0,725% de 2014 à 2015 et d'arriver à l'équilibre budgétaire d'ici quatre ans.

Cet effort supplémentaire est essentiellement dû à la situation de la Sécurité sociale, qui s'est détériorée d'1,7 milliard d'euros. Le solde de financement de l'entité fédérale s'est quant à lui amélioré d'un demi-milliard d'euros par rapport aux prévisions budgétaires, selon le comité de monitoring.

Tout comme son président de parti, Olivier Chastel, le ministre du Budget Hervé Jamar (MR) estime que la Sécurité sociale devrait être épargnée par les efforts budgétaires à réaliser. "Ce sera difficile de faire plus" d'économies sur la Sécu, a-t-il dit, plaidant pour une lutte plus résolue contre la "grande fraude fiscale". Cela pourrait selon lui, rapporter "quelques centaines de millions d'euros".
Les ministres du gouvernements Michel vont faire une première évaluation des efforts à consentir.

Le gouvernement fédéral prévoit de boucler son contrôle budgétaire d'ici Pâques.