Le foot féminin aura dorénavant son "Sparkle"

Fin mai de cette année sera attribué à Ostende le premier "Sparkle" du football féminin, l'équivalent du Soulier d'Or du championnat de football de D1. Le "Sparkle" récompensera la meilleure joueuse, espoir et gardienne de but de la saison écoulée. L'organisation est une initiative conjuguée du Belgian Football Coaches (BFC), de la ligue de football dames et de la Ville d'Ostende.

L'idée a mûri lors de la dernière remise du Soulier d'Or, lors de laquelle, selon les trois instances, le football féminin n'a reçu aucune attention.

Elles regrettent ce manque d'intérêt lors du Soulier d'Or, tandis que la seule attention que portent les organisateurs de ce grand show médiatique envers le sexe faible est la mise sur pied de l'élection de l'Escarpin d'Or, soit la femme de footballeur la plus "glamour" de la saison.

"Tous les clubs de foot féminin seront invités à voter pour une joueuse issue de la BeNe-League et de la première division", a expliqué Jerry Janssens, le secrétaire du BFC.

"Notre but est d'attirer l'attention vers le foot féminin et de recruter de nouveaux membres. Le foot féminin prend de l'ampleur en Belgique, mais lorsque l'on sait qu'il y a dix fois plus d'affiliées aux Pays-Bas, cela signifie qu'il y a encore de la marge et du travail.

Nous espérons vraiment que les Red Flames réussiront à se qualifier prochainement pour un Euro ou des Mondiaux.

Cela créerait un véritable engouement", a également précisé Luc Calleeuw de la ligue dames.