La criminalité transfrontalière remonte en Flandre occidentale

D’après des chiffres obtenus par la députée Sabien Lahaye-Battheu (Open VLD) auprès du ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA), les cas de criminalité transfrontalière ont à nouveau doublé l’an dernier en Flandre occidentale par rapport à 2013. La police a ainsi enregistré 62 cas de criminalité en 2014, contre 34 en 2013 dans cette province flamande.
LID SOFAM

Bien qu’en hausse nette l’an dernier par rapport à 2013, les chiffres de la criminalité transfrontalière en Flandre occidentale restent encore nettement en-dessous de ceux de 2012. Cette année-là, la région située à la frontière entre la Belgique et la France avait été frappée par des dizaines de cas de homejackings et de cambriolages à la voiture-bélier. Il y a 3 ans, quelque 96 dossiers avaient ainsi été ouverts.

Les autorités ont néanmoins décidé de libérer des moyens financiers supplémentaires pour combattre la criminalité transfrontalière. Quelque 250.000 euros seront ainsi consacrés à des caméras mobiles qui seront utilisées pour contrôler les flux de circulation lors de grands événements.

Les caméras dites "intelligentes" recevront bientôt aussi des informations de banques de données de divers services de police, afin d’accroître les chances d’arrêter les auteurs de faits criminels. Un budget de 2,3 millions d’euros y sera consacré.

Ces investissements sont indépendants des 50.000 euros que les zones de police reçoivent chaque année, depuis 2012, dans cette région transfrontalière. Ces fonds sont destinés à l’achat de caméras qui reconnaissent automatiquement les plaques d’immatriculation.

Un Français condamné à 13 ans de prison

Un Français de 27 ans, qui faisait partie de la "bande des six" qui a perpétré de nombreux homejackings et attaques à la voiture-bélier en Flandre occidentale, a été condamné ce lundi par le tribunal correctionnel d’Ypres à une peine d’emprisonnement de 13 ans fermes.

La "bande des six" avait semé un véritable vent de terreur en 2012 en Flandre occidentale. L’un de ses faits les plus graves avait été l’attaque du magasin d’informatique Willaert à Roulers, où les propriétaires ont reçu des coups. A Lauwe et Wervik, la bande avait également attaqué des commerces. Elle volait aussi régulièrement des véhicules.

A Bondues, en France, la bande avait finalement été prise en chasse par la police, qui retrouvait des traces dans une voiture. Quelques jours plus tard, les enquêteurs retrouvaient des voitures et d’autres biens volés dans un hangar à Villeneuve-d’Ascq.

Trois membres de cette bande avaient déjà été condamnés. L’un d’entre eux a écopé de 14 ans de prison, en 2014. La cour d’appel de Gand (Flandre orientale) avait condamné les deux autres à 10 et 13 ans d’incarcération.

D’après la justice, le Français de 27 ans condamné ce lundi n’est pas seulement membre de la "bande des six", mais il serait aussi impliqué dans un grand trafic de véhicules en région bruxelloise.