Le Club Brugeois remporte la Coupe de Belgique

Annoncée comme historique, la finale de la Coupe de Belgique de football 2014 /15, qui opposait Anderlecht au Club Brugeois dimanche soir au stade Roi Baudouin, a été remportée - pour la première fois depuis 2007 - par les Brugeois, par 2 à 1. Les buts ont été inscrits par De Sutter et Refaelov du côté brugeois et par Mitrovic pour les Bruxellois.

La finale de la Coupe de Belgique de football 2014-2015 aura été historique dès le coup d'envoi. Ce dernier a en effet dû être donné avec plus d'une demi-heure de retard en raison d'une circulation routière tellement embouteillée à Bruxelles que les deux équipes n'ont pas été en mesure de rallier le stade Roi Baudouin à temps !

Sur le plan sportif, on retiendra qu'à deux semaines du début des play-off I le Club Brugeois a fait comprendre aux Mauves qu'il était le plus fort, du moins sur un match, en le battant par 2 à 1 au terme d'un match à rebondissements jusqu’à sa dernière minute. C'est la onzième fois que le Club Brugeois ramène le trophée dans la Venise du Nord, alors qu’Anderlecht n’a remporté "que" neuf Coupes de Belgique, malgré une bonne mais improductive prestation.

Une finale que Bruges, trois jours après son exploit européen à Besiktas, a entamée pied au plancher, le gardien anderlechtois Proto ayant déjà effectué trois interventions après 2 minutes d'échanges. Anderlecht commençait à réagir timidement lorsque Maxime Colin, préféré à Anthony Vanden Borre sur le flanc droit de la défense bruxelloise, enraya fautivement mais peut-être involontairement une contre-attaque de José Izquierdo. Carton jaune pour le Français et... 1-0 par Tom De Sutter (photo), qui reprenait de volée en force le coup-franc de Lior Refaelov (12e minute).

A la mi-temps Bruges menait toujours par 1 à 0, et les Blauw en Zwart avaient fait la moitié du chemin menant au premier de leurs trois objectifs (Coupe, championnat, Europa League) de la saison. L'arbitre annula ensuite deux buts brugeois de Refaelov et Bolingoli en début de seconde mi-temps, avant les entrées eu jeu d'Acheampong (pour Marin, blessé) et de Gedoz (pour Bolingoli). Le gardien brugeois Matthew Ryan écarta ensuite brillamment un heading d'Aleksandar Mitrovic (61e minute, photo).

Anderlecht continua à pousser. Ryan veillait, mais Oulare eut le tort de gaspiller une occasion cinq étoiles seul face à Proto. Il le regretta certainement quand Mitrovic égalisa pour Anderlecht à la 89e minute de jeu, après une mauvaise remise de Simons. Les Mauves étaient en train d'insister pour tenter de faire la différence avant les prolongations, quand surgit Refaelov pour redonner définitivement l'avantage aux Brugeois dans le temps additionnel (90+2). Score final : 2 à 1 à l’avantage des Brugeois, qui sont aussi en tête du classement pour les play-offs I de la première division de football.