Au moins une victime belge dans le crash de l'Airbus A320

Le Premier ministre belge Charles Michel (photo) a qualifié le crash de l’Airbus A320 de la compagnie aérienne allemande Germanwings ce mardi matin dans les Alpes de Haute-Provence en France, avec 150 personnes à son bord, de "véritable tragédie". Il a appris la nouvelle "avec effroi" et fait savoir à la France et l’Allemagne que la Belgique est prête à leur apporter de l’aide. Les Affaires Etrangères ont annoncé dans l'après-midi qu'au moins un Belge figure parmi les victimes.

"C'est une véritable tragédie. Je tiens à présenter au nom du Gouvernement belge toutes mes condoléances aux familles des victimes de ce crash", déclarait Charles Michel dans un communiqué diffusé vers midi. "Des dizaines de familles sont endeuillées par une catastrophe aérienne. Qu'elles soient assurées de toute la sympathie de la Belgique dans ces moments difficiles."

Le Premier ministre a fait savoir à la Chancelière allemande Angela Merkel et au Président français, François Hollande, que la Belgique se tenait prête à apporter toute aide à la France et à l'Allemagne.

La chancelière allemande Angela Merkel s'est dite "bouleversée" par le crash mardi d'un avion de la compagnie aérienne Germanwings dans le sud-est de la France, alors qu’il faisait route entre Barcelone en Espagne et Düsseldorf en Allemagne avec 144 passagers et 6 membres d’équipage à son bord.

Le Président François Hollande (photo d'archives) a annoncé en fin de matinée déjà qu’il n’y avait aucun survivant au crash. Une information confirmée par la suite.

En milieu d'après-midi, les Affaires étrangères belges ont pu préciser qu'un ressortissant, au moins, se trouvait à bord de l'Airbus accidenté et figure donc au nombre des victimes.

Il s'agirait d'un Belge qui réside à Barcelone, en Espagne. Il était monté dans l'avion à l'aéroport El Prat de Barcelone, qui faisait route vers Düsseldorf.

"Sympathie et compassion"

Le ministre belge des Affaires Etrangères, Didier Reynders (MR, photo), a également réagi à la catastrophe aérienne. Via Twitter, il a exprimé sa "sympathie et sa compassion" aux amis et familles des victimes.

Le vice-Premier ministre fédéral Kris Peeters (CD&V) a qualifié l’accident de "terrible catastrophe aérienne" et exprimé ses condoléances "aux familles et aux proches des victimes, mais aussi aux secouristes", qui devront travailler dans une région de France très difficilement accessible.