Mission princière : 11 contrats et accords signés au Qatar

Lundi, au terme du volet qatari de la mission économique belge dans les émirats du Golfe, emmenée par la princesse Astrid, 11 contrats et accords de principe ont été signés. Parmi eux, un important contrat de construction portuaire à Doha et des programmes de recherche biomédicale.

Parmi les programmes de recherche biomédicale conclus par la mission économique belge au Qatar, il y a le contrat de 62 millions d’euros signé par une filiale du groupe de construction Aertssen pour des travaux d'extension de 3 km2 du port Hamad.

L'Institut flamand de recherche technologique (VITO) a pour sa part signé des accords de principe pour des recherches sur le diabète, des échanges d'étudiants avec l'université du Qatar et un contrat avec une firme qatarie de recherche en construction durable.

L'université de Liège avait déjà signé dimanche des accords pour des recherches dans l'enrichissement d'aliments en protéines issues d'un sous-produit de l'industrie gazière, des projets dans l'amélioration génétique des moutons et d'aquaculture (algues).

La société biopharmaceutique liégeoise Kitozyme vendra pour la première fois sous son propre nom, au Qatar, au Barhein et en Oman, des produits à base de chitosane extraite de source végétale et non animale, pour des traitements de contrôle de poids, puis pour du cardiovasculaire et la santé digestive.

Le Centre belge d'arbitrage et de médiation d'entreprises CEPANI (Bruxelles) s'est lié à son homologue qatari pour aider les entreprises locales dans leurs litiges entre elles et avec les nombreuses firmes étrangères.

Des accords ont également été signés dans les domaines des vêtements, des médias, de l'équipement de châssis pour les palais, de l'équipement télématique de véhicules de chantier ou de boissons non alcoolisées dans la perspective de la Coupe du monde de football en 2022.

Ces prochains jours, la mission économique princière se rend à Abou Dhabi et à Dubaï (Emirats arabes unis).