Les faucons pèlerins de la cathédrale couvent 4 œufs

Les faucons pèlerins qui viennent nicher chaque année, depuis 2004, dans une tour de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles sont de retour depuis quelques semaines. La femelle a pondu 4 œufs fin février, dont le premier devrait éclore vers le 4 avril, a indiqué le Musée des sciences naturelles.

Le faucon pèlerin - oiseau le plus rapide au monde pouvant atteindre des pics de près de 400 km/h - a disparu du territoire belge dans les années 1970. En 1994, l'oiseau de proie était à nouveau repéré, cette fois dans une tour de refroidissement de la centrale nucléaire de Tihange. Dix ans plus tard, un couple nichait pour la première fois au centre de Bruxelles, dans l'une des tours de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule.

Fin février dernier, la femelle - née en 2002 à Herdecke en Allemagne et déjà mère de 32 poussins - a pondu quatre œufs de couleur rouge brique. Selon les ornithologues, le premier œuf devrait éclore vers le 4 avril (photo d'archives).

Les poussins pèsent à peine 30 grammes à la naissance mais grandissent rapidement, pour peser jusqu'à plus d'un kilo six semaines plus tard. On dénombre pas moins de douze couples cette année en région bruxelloise.

Observer les faucons via l’internet

Les caméras orientées vers le nid filmeront en direct sur internet dès ce samedi 28 mars (www.fauconspelerins.be). Dès cette date également, le poste d'observation situé à proximité sera accessible aux amateurs.

Des spécialistes y accueilleront le public du 28 mars au 17 mai de 12h à 18h, tous les jours de la semaine (sauf le lundi). L’an dernier, près de 20.000 personnes se sont rendues au poste d’observation.