"Le successeur du F-16 devra aussi pouvoir transporter des bombes nucléaires"

L'Etat-major de la Défense souhaite que le successeur du chasseur-bombardier F-16 puisse aussi transporter des charges nucléaires. C’est ce que révèle un document interne confidentiel que la VRT a pu consulter.

C’est la première fois qu’il est fait explicitement référence à un rôle potentiel de notre pays dans le déploiement d’armes nucléaires mais si c'est un secret de polichinelle que des armes nucléaires sont stationnées sur notre territoire.

Mais le fait que nos F-16 puissent être équipés d’armes nucléaires stratégiques était moins connu. Mais à présent cela figure noir sur blanc dans ce document.

Le document mentionne que cette capacité constituait un avantage pour notre pays. "Ces F-16 qui peuvent être engagés aussi bien dans une opération conventionnelle que nucléaire ont permis à notre pays de jouer un rôle de premier plan au sein de l’OTAN" écrivent ces généraux.

C’est ainsi que notre pays collabore au sein du groupe restreint de pays européens engagés dans la dissuasion nucléaire stratégique de l’OTAN.

Selon les généraux, il était important que nos F-16 puissent être équipés de bombes nucléaires car ainsi nous pouvons "boxer dans une catégorie supérieure".

La direction de la Défense estime que le successeur du F-16 devra pouvoir le faire aussi. Et pour pouvoir continuer à assurer ce rôle nucléaire il faut que la Belgique dispose de suffisamment d’avions de chasse. La direction de l’armée rêve ainsi de pouvoir disposer de 40 chasseurs.

Mais il est encore difficile de savoir si ce rêve réalisera, ce sera au gouvernement fédéral de prendre la décision.

F-35 ou Rafale

Selon le spécialiste de la défense Sven Biscop (Université de Gand) il n'y a que deux candidats sérieux à la succession du F-16, le F-35 de l'entreprise américaine Lockheed Martin ou le Rafale du groupe français Dassault.

"Ce choix dépend du pays avec lequel nous voulons collaborer. Si nous choisissons les Pays-Bas alors nous devons opter pour le F-35. Si nous optons pour la France alors il faut choisir le Rafale".