La SNCB parmi les entreprises ferroviaires les plus subsidiées

La Société nationale des chemins de fer belges reçoit 12 euros d’argent public par train-kilomètre. Ce qui la propulse à la troisième place des entreprises ferroviaires européennes les plus subventionnées, après le SNCF (France) et CFL (Luxembourg), indique L’Echo sur base de l’analyse européenne du Rail market monitoring scheme (RMMS).

Le Royaume-Uni et les Pays-Bas sont très loin derrière la Belgique (avant-dernière et dernière places) sur le podium européen des entreprises ferroviaires les plus subventionnées.

Contactés par le quotidien L'Echo, les dirigeants de la SNCB ont refusé de commenter officiellement les chiffres du RMMS. Ils reconnaissent cependant qu'il est vraisemblable que l'entreprise soit fortement subventionnée, mais ils manifestent une certaine méfiance devant ces chiffres.

Les dirigeants de la SNCB invoquent divers éléments pour justifier la situation de la compagnie, notamment le fait que ses tarifs figurent parmi les plus bas d'Europe et le niveau élevé des redevances d'utilisation du réseau qui sont payées à Infrabel, le gestionnaire d'infrastructure ferroviaire en Belgique.