Nos centrales nucléaires font moins de bénéfice que prévu

D’après les estimations réalisées par la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg), le nucléaire a rapporté moins d’un demi-milliard d’euros en 2014. Cette fonte du bénéfice remet en question le montant de la taxe nucléaire, indiquent les quotidiens De Tijd, L’Echo et Le Soir.

Les bénéfices des centrales nucléaires belges se situent entre 421 et 507 millions d’euros, soit quatre fois moins que les estimations réalisées par le passé par la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg). Ces estimations avaient conduit les gouvernements précédents à mettre en place une taxe nucléaire de 250 millions d'euros par an d'abord, puis de 550 millions d’euros ensuite.

Pour comparaison, les chiffres pour 2007attestaient de bénéfices allant de 1,7 à 2,3 milliards d’euros.

La baisse des prix de l'électricité et l'arrêt de trois réacteurs nucléaires durant de longs mois expliquent cette baisse des bénéfices. La nouvelle estimation de la Creg ouvre donc la voie à une révision du montant de la taxe nucléaire. Un montant qui est contesté depuis toujours par les propriétaires de centrales.

Le gouvernement n'a d’ailleurs inscrit que 405 millions d'euros de taxe nucléaire à son budget 2015. "Mais vu l'étude de la Creg, je ne sais pas comment la ministre de l'Énergie Marie-Christine Marghem va arriver à une telle somme", commentait Jean-Marc Delizée (PS), qui préside la commission Économie à la Chambre.