La divulgation de documents de travail irrite Steven Vandeput

La VRT a publié mardi des extraits d'un nouveau document présenté comme un "brouillon" du "plan stratégique 2030" que prépare le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), et qui préconise la mise sur pied d'une nouvelle composante de l'armée dédiée à la cybernétique ainsi qu'un "élargissement" de la flotte des frégates belges, qui ne compte actuellement que deux bâtiments.

Mais la publication de ces éléments a provoqué une réaction irritée de Steven Vandeput, qui a déclaré, dans un communiqué, "constater avec une grande contrariété qu'un document interne - à diffusion restreinte - a de nouveau été divulgué".

Selon la VRT, le ministre ne souhaite pas seulement remplacer les deux frégates actuelles - des navires âgés d'environ 25 ans et rachetés d'occasion aux Pays-Bas - par des bâtiments plus modernes, mais il veut également disposer d'une troisième unité.

Toujours selon le même document, la Défense veut également remplacer ses chasseurs des mines actuels - des bâtiments baptisés "tripartites" car construits à l'époque en coopération avec la France et les Pays-Bas - par de nouveaux chasseurs de mines équipés de drones.

L'armée serait aussi dotée à partir de 2019 d'une nouvelle composante, une sorte de "cybercommand" à l'américaine capable à la fois de protéger les réseaux informatiques de la défense et les échanges de données, mais aussi doté de la capacité de mener des actions cybernétiques "offensives" - ce que le Service général du renseignement et de la Sécurité (SGRS) n'est actuellement pas en mesure d'effectuer.

Dans son communiqué, Steven Vandeput assure que "le document divulgué n'est pas (sa) vision stratégique".

"Il ne s'agit seulement que de l'une des nombreuses assignations de tâches que le ministre a transmises les mois précédents à son état-major de Défense."

Le but de cet exercice est de fournir entre autres au ministre la vision budgétaire nécessaire pour pouvoir soumettre sa vision stratégique après les vacances de Pâques à ses collègues du gouvernement pour ensuite la communiquer largement, a rappelé Steven Vandeput.