La Flandre disposera tout de même d’un maître-architecte

Le gouvernement flamand est revenu sur sa décision récente de supprimer la fonction de "Bouwmeester" ou maître-architecte attaché à la Région. Finalement, la Flandre se choisira donc bel et bien un nouveau candidat pour reprendre le poste qu'occupait précédemment Peter Swinnen, licencié en début d'année à la suite d'un audit, indiquent mercredi De Standaard et Het Nieuwsblad.

La Flandre avait décidé en début de législature de remplacer cette fonction de maître-architecte par un groupe d'experts. Mais après avoir consulté tous les acteurs du secteur de la construction, le gouvernement est revenu sur ses pas pour estimer que le Bouwmeester devait continuer à exister, en conservant son indépendance.

Sa liberté sera tout de même quelque peu limitée, le secteur de la construction ayant exprimé quelques critiques en rapport avec ses responsabilités dans l'attribution de marchés et de tâches.

Le Bouwmeester devrait désormais être davantage un manager qu'un décideur ou théoricien. Pour les bâtiments publics, il devra explicitement privilégier le rapport qualité-prix.

Le groupe d'experts imaginé par le gouvernement flamand existera également, mais sera placé sous les ordres du nouveau maître-architecte, lui-même dépendant directement du ministre-président Geert Bourgeois.