Les Belges battus par une fusée allemande à Roubaix

La 113e édition de la classique de cyclisme Paris-Roubaix - qui s’étendait sur 253,5 km avec ses célèbres passages sur pavés - a vu trois coureurs flamands jouer un rôle prépondérant, avant que John Degenkolb ne remporte un étonnant sprint final. A l’arrivée, l’Allemand a devancé le Tchèque Zdenek Stybar et le Belge Greg Van Avermaet. Trois autres Belges figurent parmi les 10 premiers.

Il faut remonter à l’édition 2012 du Paris-Roubaix pour une victoire remportée par un Belge. Il s’agissait à l’époque de Tom Boonen, qui avait alors parcouru la distance à une vitesse moyenne de 43,476 km/heure - le deuxième tempo le plus rapide depuis 1968, après celui atteint en 2013 par Fabian Cancellara. Ce dimanche, l’Allemand John Degenkolb roulait d’ailleurs à la même vitesse moyenne que Tom Boonen en 2012.

Et la journée s’annonçait bonne pour les supporters belges ce dimanche, puisque Jurgen Roelandts se lançait dans un sprint solo en fin de parcours, dans la section cruciale du Carrefour de l’Arbre. Mais le Belge souffrait du vent de côté et était rattrapé par un groupe qui l’avait pris en chasse dans le tronçon final, sur le dernier passage éprouvant de pavés.

L’espoir belge Yves Lampaert (24 ans) accéléra ensuite. Il était rejoint par son compatriote Greg Van Avermaet (photo). Le sprint final allait-il se jouer entre deux Belges, au vélodrome de Roubaix ? Mais l’Allemand John Degenkolb parvenait à les rattraper dans les derniers 10 kilomètres. Lampaert et Van Avermaet hésitaient à collaborer avec lui, le tempo ralentit et 4 coureurs rattrapaient le trio de tête.

Degenkolb impressionna dans le sprint final à 7 coureurs, s’élançant comme une fusée hors du groupe et passant la ligne d’arrivée juste devant le Tchèque Zdenek Stybar, qui termina quelques centimètres avant Greg Van Avermaet. Les Belges Jens Keukeleire, Yves Lampaert et Jens Debusschere terminaient, respectivement, sixième, septième et neuvième.

John Degenkolb pouvait brandir le pavé géant, trophée du Paris-Roubaix, mais la troisième place du podium était pour Greg Van Avermaet. "J’étais complètement épuisé à la fin. Quand j’ai vu que Degenkolb arrivait, j’ai su qu’il serait difficile de gagner", déclarait le cycliste de 29 ans de Lokeren à l’issue de la course.

Quatre Belges dans le top 10 du Paris-Roubaix 2015

1.John Degenkolb (Allemagne)
2. Zdenek Stybar (République tchèque)
3. Greg Van Avermaet (Belgique)
4. Lars Boom (Pays-Bas)
5. Martin Elmiger (Suisse)
6. Jens Keukeleire (Belgique)
7. Yves Lampaert (Belgique) + 0:07
8. Luke Rowe (Grande-Bretagne) +0:28
9. Jens Debusschere (Belgique) +0:29
10. Alexander Kristoff (Norvège) +0:31

Les Belges détiennent encore toujours le plus grand nombre de victoires au Paris-Roubaix, à savoir un total de 55 victoires. La France en a 30. L’Allemagne n’avait encore triomphé qu’une fois jusqu’à ce jour, en 1896 lors de la toute première édition. Joseph Fischer avait alors passé le premier la ligne d’arrivée.