Les victimes du port du Waasland décédées d’intoxication

Les trois ouvriers de l’entreprise de logistique Euroports qui sont décédés samedi à Beveren, au port du Waasland, alors qu’ils se trouvaient dans la cale d’un bateau transportant du charbon ont succombé à l’inhalation de vapeurs. C’est ce qu’a confirmé ce dimanche le parquet de Flandre orientale, sans vouloir préciser s’il s’agit de gaz de houille.

Les trois dockers étaient en train de sortir du bateau le reste de son chargement, samedi après-midi. Le navire transportant du charbon était amarré au port du Waasland (Flandre orientale) depuis vendredi. A un certain moment, ils ne se sont pas sentis bien, puis ils ont succombé.

Le médecin légiste appelé sur les lieux a conclu que les trois ouvriers sont décédés après avoir inhalé des vapeurs de gaz. Le parquet a confirmé cette donnée ce dimanche, précisant aussi que le bateau transportait de la houille. Il n’a cependant pas encore voulu confirmer que l’inhalation de gaz de houille serait la cause directe du décès des trois dockers.

L’analyse toxicologique devra révéler de quel gaz il s’agit réellement. Les résultats de cette analyse sont attendus d’ici quelques jours.

Au sein de l’entreprise internationale de logistique Euroports, l’abattement est grand, indiquait ce dimanche l’administrateur-délégué Paul Jacob Bins. "Il s’agissait de trois ouvriers très expérimentés et très appréciés de leurs collègues. Ils avaient entre 50 et 60 ans. Leur décès laisse un grand vide dans notre entreprise. Nous sommes tous en train d’essayer de surmonter cet accident lourd".

Il s’agit du plus grave accident de travail survenu depuis des années au port du Waasland.