La charge fiscale belge sur les salaires reste des plus élevées

La Belgique est le pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques où la charge fiscale sur le salaire des travailleurs célibataires sans enfant est la plus élevée, indique le rapport "Impôts sur les salaires 2015" de l’OCDE. Notre pays possède aussi le deuxième coin fiscal le plus élevé pour les ménages à un apporteur de revenu avec 2 enfants.

En Belgique, le coin fiscal - c’est-à-dire le total des impôts versés par les salariés et les employeurs après déduction des prestations familiales reçues - est le plus élevé de l'OCDE pour un travailleur célibataire sans enfant. Si celui-ci gagne le salaire moyen, le coin fiscal atteint 55,6%, alors que la moyenne OCDE est de 36%. Soit près de 20% de plus en Belgique.

Entre 2000 et 2014, le coin fiscal des travailleurs célibataires gagnant un salaire moyen a baissé de 1,5% dans notre pays.

Avec un revenu représentant 67% du salaire moyen, l'OCDE évalue le coin en Belgique à 49,9%, soit 0,2% de moins par rapport à l'étude sur l'année 2013 publiée par la Commission européenne en juin dernier.

Pour les ménages à un apporteur de revenu avec deux enfants percevant un salaire moyen, la Belgique (40,6%) n'est devancée que par la Grèce (43,4%). La moyenne OCDE atteint ici 26,9%.