Le centre de Bruxelles sera piétonnier plus vite que prévu

Dès le début des vacances scolaires d’été (1er juillet), une bonne partie du centre-ville de la capitale sera déjà interdit aux voitures. Initialement, cela avait été prévu pour le 18 juillet. L’échevine de la Mobilité et des Travaux publics, Els Ampe (Open VLD), estime cependant que la date pourra être avancée.
ImageGlobe

Des travaux sont néanmoins nécessaires pour que Bruxelles accueille un des plus grands piétonniers d'Europe. En plus de la préparation des nouveaux marquages et de la signalisation routière, de nouveaux trottoirs seront adaptés au passage des bus dont la ligne sera modifiée. De nouveaux arrêts sont aussi prévus.

Il était prévu que la phase de test de huit mois débute le 18 juillet prochain. Mais selon Els Ampe (photo), échevine de la Mobilité et des Travaux publics de la Ville de Bruxelles, cette date pourrait être avancée.

Le jour précis sera révélé lundi prochain lors d'une conférence de presse conjointe avec la Ville de Bruxelles, la société de transports en commun STIB et la Région bruxelloise. Des simulations permettront aux journalistes de prendre connaissance des rues qui absorberont la circulation supplémentaire.

Dès que la phase de test sera lancée, les rues en rose clair situées dans la "zone de confort" de la carte de Bruxelles seront interdites aux conducteurs, à l'exception des livreurs, des personnes à mobilité réduite et des garagistes. Les stationnements le long de la rue du Midi et du boulevard Anspach ne pourront donc plus être utilisés. Les zones en rose foncé resteront accessibles aux riverains. Le réaménagement des rues devrait débuter en décembre.

"Nous nous rencontrons toutes les semaines depuis décembre avec la Région bruxelloise et la STIB afin de réaliser un suivi des modifications nécessaires", a déclaré Els Ampe. D'après l'échevine, cette collaboration est une première. "Avant, un gouvernement présentait des plans, et l'autre rendait un avis. Désormais, nous faisons tout ensemble dès le début."