Certains policiers anversois seront bientôt lourdement armés

La police locale d'Anvers sera dotée, à partir du 1er septembre, d'une unité armée d'intervention rapide prête à réagir en cas d'incident avec des armes à feu. Trois agents de cette équipe spécialisée seront disponibles en permanence.

Les membres de cette unité suivront une formation spéciale afin d'être plus aptes à maîtriser des situations dangereuses que les équipes d'intervention traditionnelles. Ils pourront aussi réagir plus rapidement que l'équipe d'assistance exceptionnelle d'Anvers (Bijzonder Bijstand Team - BBT).

"La BBT n’arrive sur les lieux des faits qu’après une demi-heure. C’est trop long dans le cas où quelqu’un cherche à faire un grand nombre de victimes", explique le bourgmestre de la ville, Bart De Wever (N-VA).

Il est question que trois agents de cette équipe spécialisée soient en permanence disponibles. Ils disposeront d'armes plus lourdes ainsi que d'autres vestes de protection et de casques.

Selon le bourgmestre, cette initiative découle des attentats terroristes survenus à Paris en début d'année, dont les auteurs étaient munis d'une kalachnikov. D’après Bart De Wever (photo), la criminalité est en baisse à Anvers. Le milieu criminel aurait toutefois de plus en plus souvent recours à des armes lourdes.

Notons qu’un service similaire existe déjà depuis 1965 à Bruxelles mais il s'agit d'une mesure novatrice pour Anvers.