Depuis 2001, le Belge s'est enrichi de 40%

Si l’on en croit les statistiques de la Banque nationale de Belgique, le total du patrimoine financier net et du patrimoine immobilier s’élevaient fin 2014 à l’équivalent de 190.500 euros par habitant. C’est 40% de plus qu’au début du siècle. En cause, surtout, l’augmentation de la valeur du patrimoine immobilier, expliquent les quotidiens De Tijd et L’Echo.
ImageGlobe

Selon les dernières statistiques en date de la Banque nationale, le patrimoine financier des Belges s'élevait à 1.193 milliards d'euros fin 2014, soit 106.500 euros par personne en moyenne. Une fois les dettes retirées (pour 248 milliards, essentiellement en crédits hypothécaires), le patrimoine financier net des Belges s'élevait à 945 milliards d'euros.

Il faut encore y ajouter leur patrimoine immobilier, évalué à 1.189,55 milliards d'euros. Soit, au total, la coquette somme de 190.500 euros par habitant fin 2014.

Depuis 2001, la valeur du patrimoine immobilier des Belges a gonflé, en termes réels (corrigés de l'inflation), de 86,7%, tandis que leur patrimoine financier réel n'a augmenté que de 15,3%. Et leurs dettes - contractées essentiellement pour acheter de l'immobilier - de 69,7%.

Au total (avoirs financiers plus l'immobilier moins les dettes), les Belges se sont enrichis en termes réels de 40% depuis le début de ce siècle, indiquent les calculs du quotidien De Tijd, relayés par L'Echo.