Telenet achète Base pour 1,325 milliard d’euros

Le groupe malinois fournisseur d’accès à l’internet a annoncé ce lundi avoir conclu un accord définitif avec le groupe néerlandais KPN pour le rachat de sa filiale belge Base. D’après le CEO John Porter, il s’agit d’une reprise "importante du point de vue stratégique et de la complémentarité". Base est le troisième opérateur de téléphonie mobile en Belgique, après Proximus et Mobistar. Il compte 3,3 millions d’abonnés.

"La combinaison de Telenet et Base Company créera en Belgique un fournisseur de premier plan de services de télécommunications intégrés, avec un chiffre d'affaires combiné en 2014 de 2,4 milliards d'euros et un EBITDA (revenus avant soustraction des intérêts, impôts, dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations, ndlr) ajusté d'1,1 milliard d'euros", souligne Telenet dans un communiqué publié ce lundi matin.

L'acquisition de Base permettra au câblo-opérateur Telenet, filiale du groupe américain Liberty Global, de mettre la main sur un réseau de téléphonie mobile et de profiter des opportunités de croissance dans le secteur de la communication mobile. Telenet annonce déjà l'investissement de 240 millions d'euros dans les prochaines années, dont une partie concernera des investissements ciblés dans le réseau de Base.

L'administrateur délégué de Telenet, John Porter, s'est dit "très heureux" d'une transaction qui "améliorera sur le long terme le profil de croissance de l'entreprise". L’entreprise flamande créée en 1996 et cotée sur Euronext depuis 2005 s'attend en outre à pouvoir réaliser des synergies d'environ 150 millions d'euros annuels, principalement grâce à la migration de ses quelque 900.000 abonnés actuels de services de téléphonie mobile vers le réseau de Base.

Telenet avait conclu avec Mobistar un contrat Full MVNO (mobile virtual network operator ou opérateur mobile virtuel), courant jusqu'en 2017 et qui permettait à Telenet d'offrir, via le réseau de Mobistar, des services en matière de téléphonie et données mobiles. Le câblo-opérateur basé à Malines financera l'acquisition de Base - pour 1,325 milliard d’euros - notamment via l'émission de nouveaux instruments de dette se montant à 1 milliard d'euros.

La vente de Base n’est pas une surprise

La vente de Base par KPN était dans l'air depuis un certain temps. Le groupe néerlandais se défait ainsi de son dernier actif à l'étranger, après la vente de l'opérateur allemand de téléphonie mobile E-Plus à Telefónica Deutschland. KPN entend en effet se recentrer sur le marché néerlandais dans l'espoir d'améliorer ses résultats, après quelques années en demi-teinte, précise l'agence de presse néerlandaise ANP.

L'opération est soumise à l'approbation des autorités compétentes en matière de concurrence. Dans une première réaction, le ministre de l'Agenda numérique et des Télécommunications Alexander De Croo (photo) a dit souhaiter que les autorités belges et européennes de la concurrence élaborent des mesures correctrices pour préserver la concurrence.

De son côté, Mobistar - deuxième opérateur sur le marché de la téléphonie mobile en Belgique - a estimé que la transaction annoncée lundi "renforce encore le duopole d'acteurs fixes qui régit le marché belge et devrait plus que jamais inciter les régulateurs à améliorer les conditions d'ouverture du marché du câble".

Dans un communiqué, Mobistar constate que la Belgique sera désormais dotée de deux opérateurs convergents d'infrastructures fixes et mobiles (Proximus et Telenet/Base) et indique attendre des autorités de la concurrence que "celles-ci analysent les conséquences du rachat (de Base par Telenet) avec rigueur dans l'intérêt des consommateurs belges, à la fois pour les services de téléphonie fixe et mobile".

Mobistar, qui est par ailleurs lié avec Telenet jusqu'en 2017 par un contrat MVNO permettant à Telenet d'utiliser le réseau mobile de Mobistar pour commercialiser ses offres "King" et "Kong", affirme que la transaction annoncée lundi "ne modifie en rien" sa stratégie et "confirme la pertinence de son ambition de devenir un opérateur convergent. Cette opération ouvre la voie de la consolidation du marché belge, dans laquelle Mobistar entend jouer un rôle central", conclut le groupe de télécoms.