La Commission européenne, employeur très convoité

Une enquête menée par l’agence de travail intérimaire Randstad auprès de 15.000 compatriotes a révélé que la Commission européenne devance légèrement le Conseil de l’Union européenne, l’Otan et le Parlement européen comme employeur le plus attractif de Belgique. La Commission européenne a donc obtenu le Ranstad Award de l’employeur le plus attractif de Belgique. Une palme que l’entreprise Microsoft décroche pour sa part au niveau international.
BELGA/GERON

Lancé en Belgique il y a 15 ans avant de conquérir d'autres pays, le Randstad Award a été décerné cette année au terme d'une enquête menée en ligne auprès de 225.000 répondants dans 23 Etats.

En Belgique, c'est donc la Commission européenne qui fait figure d'eldorado pour les personnes interrogées, puisque 67% d'entre elles souhaitant y travailler. La Commission européenne devance trois autres organisations internationales: le Conseil de l'Union européenne (plébiscité par 66% des répondants), l'Otan (65%) et le Parlement européen (62%).

Viennent ensuite, au rang des employeurs les plus prisés en Belgique, l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) qui, avec 57% se classe première des institutions publiques nationales, les autorités publiques flamandes (55%) et enfin la société pharmaceutique Janssen Pharmaceutica (52%), première représentante du secteur privé, qui se taille par contre la part du lion à l'échelle internationale.

Au niveau mondial, c'est en effet Microsoft (67,79%), Sony (61,77%) et Samsung (60,83%) qui composent le podium des employeurs les plus attractifs. "Les salariés à travers le monde ont globalement les mêmes attentes par rapport à l'attractivité des employeurs. La compétitivité de la rémunération, la sécurité d'emploi, l'ambiance de travail et un bon équilibre entre travail et vie de famille sont déterminants, partout dans le monde", a pointé Renaud Dechamps, l'un des responsables de Randstad.

"En Belgique, les organismes internationaux sont attractifs, tant pour les hommes que pour les femmes et quel que soit l'âge ou le niveau de qualification. Cette attractivité n'est pas uniquement basée sur les salaires. Les organisations internationales obtiennent d'excellents scores en termes de perspective d'avenir, d'opportunités de carrière, de sécurité d'emploi, d'intérêt des fonctions ou encore de possibilités de formations", a précisé Dechamps.

L'an dernier, c'est l’entreprise GlaxoSmithKline (GSK) qui avait été élue employeur le plus attractif de Belgique, alors que l'Université de Namur avait remporté le titre dans la catégorie non marchand.