Le rêve européen s’envole pour le Club Brugeois

Après un match blanc à l’aller - leur 16e rencontre consécutive sans défaite sur la scène européenne cette saison -, les Brugeois se sont inclinés 1-0 face au Dnipro Dnipropetrovsk en quart de finale de l’Europa League, ce jeudi soir à Kiev en Ukraine. Le Club, qui aurait pu écrire une page de son histoire et du football belge en atteignant les demi-finales de l’Europa League, ne s’est pas créé assez d’opportunités de marquer.

Les deux équipes étaient obligées d'inscrire au moins un but pour se qualifier pour les demi-finales de l’Europa League. Ce qui promettait en principe des actions spectaculaires de part et d'autre, lesquelles tardèrent néanmoins à se dessiner. La demi-heure de jeu était en effet déjà atteinte lorsque Dnipropetrovsk se procura une première réelle occasion de but, après un centre de Konoplyanka. Le ballon dévié de la tête par Seleznyov frôla en effet la cible.

Sans se procurer d'autre réélle occasion de but avant la mi-temps, Dnipro se montrait néanmoins menaçant, et les Brugeois accueillirent avec soulagement le coup de sifflet de l'arbitre pour la fin de la première mi-temps. En attendant, on en était toujours au point de départ après 135 minutes de duel belgo-ukrainien sans but (sur les deux matchs). Les Blauw en Zwart manquaient de créativité, leur génie espagnol Victor Vazquez, légèrement blessé à l'aine, étant réserviste.

Grosse frayeur peu après la reprise, lorsque Seleznyov ne réussit pas à exploiter un centre-tir de Konoplyanka dévié par Matthew Ryan. Un but de Seleznyov fut ensuite annulé pour hors-jeu (55e minute), et il fallut un réflexe de Ryan pour empêcher Konoplyanka d'ouvrir la marque à la 66e minute.

L'entrée au jeu d'Obbi Oulare équilibra un peu le débat, qui pencha toutefois définitivement du côté ukrainien à la 83e minute. Grâce au réserviste Shakhov, auteur d'une habile feinte suivie d'un magnifique tir du gauche hors de portée de Ryan. Le score était ouvert : 1-0 à la faveur des Ukrainiens.

L’entraîneur Michel Preud'homme lança alors Vazquez et Tuur Dierckx dans la bagarre, mais eux non plus ne réussirent pas à s'approcher du gardien local Boyco. Décus, mais trop peu entreprenants pour prétendre à mieux que cette courte et tardive défaite, les Brugeois voyaient donc leur rêve européen s’envoler avec le coup de sifflet final.

Ils vont de toute façon très vite devoir passer à autre chose puisqu'ils se déplacent déjà dimanche à La Gantoise, dans le cadre de la quatrième journée du play-off I de la Jupiler Pro League.