Une équipe B-Fast part ce dimanche pour le Népal

Une équipe d’intervention rapide, composée de 45 personnes dont des médecins, des pompiers et des membres de la Protection civile, décollera de l’aéroport de Melsbroek ce dimanche vers 20h à destination de la zone frappée par un violent séisme. B-Fast sera notamment chargée de rechercher au Népal et depuis l'Inde quelque 26 Belges dont les Affaires Etrangères étaient encore sans nouvelles ce dimanche matin.

Le ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders (photo) a confirmé ce dimanche matin qu’une équipe B-Fast composée de 45 personnes décollera de l’aéroport de Melsbroek dimanche soir, à destination de la zone touchée par un violent tremblement de terre samedi. Un séisme dont le bilan officiel de victimes dépasse déjà les 2.200 personnes et environ 45.000 blessés.

Trois experts luxembourgeois, deux experts allemands ainsi que deux membres du Centre de crise européen se joindront à l'équipe belge, a ajouté le ministre, précisant que l’équipe B-Fast est composée cette fois de membres de la Protection civile, de pompiers, de quelques médecins et de personnel de la Défense, chargé de la communication.

L’équipe belge travaillera en effet en collaboration avec les autorités népalaises, mais aussi avec le Luxembourg, l’Allemagne et la Commission européenne.

"L'objectif de cette mission est d'apporter une aide immédiate, notamment en recherchant des survivants et en apportant des premiers soins. Une évaluation sera effectuée après 4-5 jours sur place", a précisé Didier Reynders. Le séjour devrait durer une dizaine de jours. Des ONG notamment prendront par la suite la relève de l’équipe B-Fast sur le terrain.

La présence de Belges parmi les victimes pas exclue

Alors que les Etats-Unis ont débloqué un milion de dollars pour venir en aide aux victimes népalaises et envoient plusieurs équipes de secours dans le pays ravagé (photo) - notamment pour chercher des survivants sous les décombres -, la Norvège, la Grande-Bretagne, l’Espagne, la France, Israël, la Chine et le Sri Lanka ont également promis de l’aide aux autorités népalaises.

Le ministre belge des Affaires Etrangères a par ailleurs précisé qu'il ne savait pas encore s'il y avait éventuellement des Belges parmi les victimes. "Nonante Belges sont sur place actuellement. Ce sont soit des touristes soit des personnes qui vivent au Népal. Pour 64 compatriotes, nous avons obtenu des informations rassurantes. Mais nous n'avons pas encore pu établir le contact avec les 26 autres", a expliqué Didier Reynders.

Il se pourrait que certains Belges soient parmi les alpinistes qui se trouvaient dans l’Himalaya et qui ont été surpris par des avalanches provoquées par le séisme. La Croix Rouge a ouvert un site internet pour permettre aux familles de contacter des proches qui se trouveraient au Népal.