Népal : les ONG se mobilisent

L'aide internationale se mobilise au Népal, touché samedi par un séisme de magnitude 7,8 sur l'échelle de Richter. Le tremblement de terre a coûté la vie à plus de 3.200 personnes, selon les bilans les plus récents. Une équipe B-Fast doit arriver à Katmandou dans les minutes à venir. Cent-soixante Belges se trouvent actuellement au Népal. Les Affaires étrangères sont encore en attente de nouvelles de 23 d'entre-eux.

MSF agit sur plusieurs fronts. Une équipe d'une dizaine de personnes s'est envolée dès hier/dimanche de Bruxelles, précise Raphaël Piret, porte-parole. Elle est, entre-autres, composée d'un chirurgien, d'un anesthésiste, d'infirmiers et devrait arriver dans les prochaines heures à Katmandou, la capitale du Népal.

Des camions chargés de 30 tonnes de matériel d'urgence varié (médicaments, matériel chirurgical, produits d'assainissement de l'eau, télécom ou logistique) ont quitté lundi le centre d'approvisionnement humanitaire de Neder-over-Hembeek pour Ostende. Ce matériel partira en début d'après-midi pour le Népal où il est attendu une vingtaine d'heures plus tard.

Les défis sur place sont importants, rappelle Raphaël Piret. Cela va de la prise en charge des blessés à l'aide aux sinistrés et aux sans-abri, à qui les équipes de MSF fournissent des tentes, de la nourriture, du savon et autre matériel de première nécessité. Mais il faut également répondre aux besoins des hôpitaux locaux, qui sont importants vu l'ampleur de la catastrophe. Un appel aux dons est lancé via le site www.msf-azg.be.

la Croix-Rouge, Oxfam-Solidarité et Handicap International

La Croix-Rouge est également active sur place. La fédération internationale a envoyé des équipes. Des renforts belges sont prêts en cas de besoin mais n'ont, pour le moment, pas encore été sollicités, précise Nancy Ferroni, du service de presse de la Croix-Rouge de Belgique.

"Le centre logistique de Katmandou est évidement à pied d'oeuvre", poursuit Nancy Ferroni. "Et des avions cargo des centres de Dubaï et de Kuala Lumpur sont prêts à venir ravitailler en stock de matériel les zones touchées. L'aile néerlandophone de la Croix-Rouge est très active depuis de nombreuses années dans cette région. Son savoir-faire est important et précieux. Pour le reste, en Belgique, nous avons lancé un appel au dons (compte BE72 000-0000016-16) et le fruit de l'action de récolte de dons qui se tiendra mercredi à la Bourse de Bruxelles dans le cadre de la 'Quinzaine de la Croix-Rouge' sera versé en faveur du Népal".

Une première équipe d'urgence -dont une kinésithérapeute belge- d'Handicap International devait arriver au Népal ce lundi en fin de matinée, indique l'ONG, et y renforcer la cinquantaine de membres déjà actifs sur place. Dans les heures qui ont suivi le séisme, l'équipe a participé à l'accueil des blessés et distribué des chaises roulantes dans les deux principaux hôpitaux de la capitale, précise Handicap International. Le prochain départ d'autres équipes est prévu dès ce lundi, puis mercredi.

Un deuxième volet d'action de cette ONG consiste en l'ouverture de points "DVFP" (Disability and Vulnerability Focal Point) fixes dans les hôpitaux, et mobiles, dans les lieux de regroupement des victimes et dans les zones reculées fort affectées par le séisme. Ces points sont destinés à l'accueil, l'aide médicale, au soutien et à l'orientation des personnes les plus vulnérables. Handicap International appelle également aux dons via son site www.handicapinternational.be ou via le numéro de compte BE80 0000 0000 7777.

Du côté d'Oxfam-Solidarité, on en appelle aussi au soutien des citoyens belges via www.oxfamsol.be ou le compte BE37 0000 0000 2828. La priorité, selon l'organisation, va à l'approvisionnement en eau potable et en équipements sanitaires des milliers de personnes affectées. 

B-Fast sur le point d'arriver sur place

L'équipe B-Fast qui a décollé dimanche soir de l'aéroport militaire de Melsbroek devrait atteindre Katmandou vers 16h00, heure locale (12h15, heure belge). Deux escales ont été nécessaires en raison du poids du matériel transporté. Un atterrissage initialement prévu à Dubaï n'a pas été possible et la trajectoire de l'appareil a été modifiée via Bahreïn.

Le déchargement prendra au moins deux heures. L'équipe de 43 personnes, composée de pompiers, de membres de la protection civile, de la Santé publique et de la Défense, devrait être opérationnelle au plus tôt mardi matin. Ces personnes sont spécialisées en "Urban search and rescue", soit la recherche de survivants sous les décombres.

Cent-soixante Belges se trouvent actuellement au Népal. Les Affaires étrangères sont encore en attente de nouvelles de 23 d'entre-eux.